Accès différencié aux stratégies alternatives

Accès différencié aux stratégies alternatives

Aujourd’hui encore, les stratégies de placement alternatives sont considérées comme chères, peu transparentes et illiquides. Pourtant, ces derniers temps, l’environnement de placement a nettement évolué. Outre des exigences de rendement et de risque, les investisseurs institutionnels ont des exigences qualitatives diversifiées concernant la transparence, la liquidité et les coûts, ainsi que la corrélation avec les placements traditionnels. Comment les stratégies alternatives peuvent-elles répondre à ces exigences élevées?

Les stratégies alternatives font l’objet de différentes considérations

Depuis peu, l’ancienne répartition habituelle de l’univers de placement en stratégies traditionnelles et alternatives – c.-à-d. Beta et Alpha – fait l’objet d’une approche différenciée. Cette transition a été favorisée par différentes évolutions des structures de marché et de la liquidité, mais également par des aspects réglementaires. En conséquence, une partie des stratégies qualifiées d’Alpha auparavant sont désormais considérées séparément, et désignées en tant que stratégies Beta alternatives. Actuellement, dans l’univers de placement, on fait la distinction entre stratégies Beta traditionnelles (primes de risque traditionnelles mises en œuvre sur le long terme, par exemple placements en actions et obligations), stratégies Beta alternatives et stratégies Alpha alternatives. Les taxes, la liquidité, les capacités et les propriétés de diversification varient au sein de ces segments. Grâce à cette répartition affinée, l’offre s’adapte nettement plus précisément aux besoins individuels des clients.

Diversification

Alternative Beta: accès plus avantageux aux placements alternatifs

Les stratégies alternatives utilisent des techniques telles que les ventes à découvert, les effets de levier et les dérivés afin d’évoluer de façon aussi indépendante des marchés sous-jacents que possible. Tandis que les stratégies Alpha alternatives présentent toujours une liquidité limitée et génèrent des coûts supérieurs dus à la capacité restreinte, les stratégies désormais appelées Beta alternatives permettent un accès plus avantageux aux placements alternatifs. En outre, elles peuvent constituer un élément utile pour réduire les coûts globaux grâce à un mélange étudié. Cependant, les stratégies Beta en elles-mêmes n’ont rien de nouveau. La nouveauté, c’est qu’elles ne sont plus proposées dans la catégorie coûteuse des stratégies Alpha, mais mises à disposition des investisseurs séparément – avec des frais moindres et sous forme liquide. Cependant, en règle générale, elles offrent moins de rendements et de potentiel de diversification que les stratégies Alpha alternatives. En ce qui concerne les stratégies Beta alternatives, on fait la distinction entre primes de risque alternatives et primes de couverture. 

Types de primes de risque

Les primes de risque alternatives désignent les primes de style ou primes factorielles, telles que les primes value, carry ou momentum, reconnues par la recherche scientifique et dans la littérature académique. Elles rémunèrent les investisseurs qui prennent des risques non traditionnels – et souvent non diversifiés.

  • Value: rendements générés lorsqu’on investit dans des actifs sous-évalués par rapport à leur juste valeur
  • Momentum: rendements générés en exploitant les tendances durables 
  • Carry: rendements générés en exploitant les rendements supplémentaires des investissements à haut rendement par rapport aux investissements à faible rendement

Obstacles d’entrée clairs des stratégies alternatives

Ces primes sont exploitées à l’aide d’instruments liquides, dans le cadre de modèles systématiques. Les primes de couverture désignent des mises en œuvre avantageuses et liquides de stratégies Alpha. Toutes les stratégies alternatives ont en commun qu’elles présentent des obstacles d’entrée clairs. En effet, leur mise en œuvre requiert une gestion particulièrement active du portefeuille et des connaissances spécifiques, en ce qui concerne les timings du marché par exemple. Ces obstacles se manifestent différemment suivant la stratégie et peuvent évoluer au fil du temps, ce qui requiert un degré de spécialisation élevé et un développement permanent des modèles appliqués. Nous recommandons de miser sur un gestionnaire de portefeuille spécialisé d’après l’approche «Best in class», qui sélectionnera les meilleurs experts pour la mise en œuvre des stratégies Beta alternatives.

Générer des rendements équilibrés à l’aide du bon assemblage

Afin d’investir avec succès grâce aux stratégies Beta alternatives, il faut garantir un bon assortiment et une construction intelligente du portefeuille. Dans l’idéal, les éléments – primes de risque alternatives et primes de couverture – sont combinés de manière à permettre à la fois un accès avantageux et une mise en œuvre liquide. En parallèle, ils doivent présenter une corrélation mutuelle aussi faible que possible – et être peu corrélés avec les placements traditionnels. C’est pourquoi nous recommandons de se limiter à la mise en œuvre convergente et divergente des primes de risque alternatives et primes de couverture lors de la sélection, et de renoncer aux stratégies linéaires plus fortement corrélées avec le marché. En effet, dans des conditions de marché stables, les stratégies convergentes génèrent régulièrement des rendements positifs sur fond de volatilité relativement faible, tandis que les stratégies divergentes font leurs preuves en cas de fluctuations importantes du marché, comme celles observées en mars de cette année. Par conséquent, un mélange équilibré entre stratégies convergentes et divergentes offre les plus grands avantages de diversification dans le contexte du portefeuille. Cela permet de réduire le risque de fluctuation, ce qui correspond à l’objectif de générer des rendements stables en restant indépendant de l’évolution du marché. Cet aspect est essentiel, en particulier pour les caisses de pension, puisqu’en fin de compte, elles sont dans l’obligation de satisfaire les droits aux rentes de leurs bénéficiaires à tout moment.

La matrice de corrélation illustre comment la combinaison entre plusieurs primes de risque alternatives est favorable à la stabilité des rendements du portefeuille (ill. 2). Si différentes primes de risque alternatives sont prises en compte dans différentes catégories de placement, combinées aux différences dans la génération des signaux et la construction du portefeuille, cela permet d’obtenir un profil de rendement plus solide au niveau du portefeuille.

Les propriétés de diversification

Les primes de couverture et stratégies Alpha offrent des possibilités de diversification supplémentaires. Il est essentiel de les choisir de façon à ce qu’elles offrent un accès Alpha unique en son genre, par exemple grâce à leur approche spécifique, leur concentration sur une catégorie de placements particulière, leur durée de détention ou leur processus de placement. En outre, elles doivent présenter un Beta limité comparé aux catégories de placement traditionnelles. La combinaison étudiée entre différentes primes de couverture et stratégies Alpha permet d’atteindre une répartition diversifiée sur toutes les catégories de placement importantes des marchés des devises, des obligations et des actions ainsi que sur une sélection de matières premières, périodes de détention courtes ou longues et styles.

Alternative Alpha

Alternative Beta en tant que point d’entrée ou en tant que complément  

Les stratégies Beta alternatives offrent différents avantages aux caisses de pension. Ceux qui n’ont pas encore eu recours aux stratégies alternatives jusqu’à présentbénéficient désormais d’une possibilité d’entrée intéressante, puisque de telles stratégies de placement permettent de diversifier un portefeuille sans qu’il soit nécessaire de renoncer tant que cela à la liquidité. Mais les investisseurs qui utilisent déjà les stratégies alternatives peuvent en profiter, eux aussi: elles leur permettent de remplacer avantageusement des stratégies Alpha plus coûteuses, ou de les compléter de façon attractive. Ainsi, ils peuvent stabiliser les rendements de leur portefeuille tout en maintenant des coûts bas.

Plus d'articles

Infrastructure

Investir avec succès dans l’infrastructure grâce aux co-investissements

Se diversifier avec les co-investissements et obtenir des rendements stables avec des placements «Brownfield». Grâce à de bons conseils, vous pouvez également bénéficier de frais avantageux.
Private Equity IV

Private Equity

Une fois que l'investisseur a décidé d'investir dans des Private Equity, se pose la question de l'allocation et de la mise en œuvre.