Investir dans le monde entier

Investir dans le monde entier

Créé:  - Mis à jour:
Voici 10 raisons pour lesquelles il pourrait être intéressant d'investir dans l'immobilier mondial. Une chose avant tout : faites-vous bien conseiller à ce sujet, car le savoir-faire local est très important pour une stratégie d'investissement immobilier réussie.
Les caisses de pension suisses connaissent sur le bout des doigts le marché immobilier local, où elles sont impliquées depuis des décennies. Il faut tout de même savoir que, compte tenu de sa petite taille, le marché suisse offre un nombre limité d’opportunités de placement. En même temps, le potentiel de l’immobilier à l’étranger n’est pas épuisé: en investissant hors de Suisse, on diversifie les risques tout en augmentant ses chances de rendement à long terme.

Les primes de risque sont positives

L’une des conséquences les plus décisives de la crise financière mondiale a été la généralisation des taux d’intérêt ultra-bas. Ceux-ci doivent valoriser les valeurs patrimoniales.

Des opportunités malgré la hausse des taux

Depuis la grande crise financière, les prix de l’immobilier ont certes augmenté; or, les divergences entre pays ne tiennent pas à l’appréciation des biens, mais à l’évolution inégale des taux d’intérêt. Tandis que la Réserve fédérale américaine a engagé dès décembre 2015 la remontée des taux, ceux-ci stagnent à des niveaux très bas dans la zone euro et en Suisse. Et pourtant: le marché immobilier américain présente toujours, du fait de la bonne conjoncture aux États-Unis, des opportunités d’investissement prometteuses.

La stabilité de la conjoncture ouvre des opportunités

Un relèvement des taux d’intérêt n’est pas nécessairement synonyme de recul du marché immobilier: une conjoncture stable, avec un chômage en baisse et des dépenses de consommation en hausse, peut entraîner une évolution positive. En Europe, l’Allemagne, la France, ainsi que les pays du Bénélux et de Scandinavie font partie des économies les plus solides et offrent à ce titre des opportunités intéressantes. L’Australie présente elle aussi une croissance stable et durable, ce qui complète l’univers de placements mondial.

Des marchés très différents

Lorsqu’une caisse de pension suisse investit dans les marchés institutionnels américain, britannique et allemand, elle couvre déjà près de la moitié du marché mondial (voir illustration A). Si elle inclut d’autres marchés immobiliers européens ou asiatiques, cela peut aller jusqu’à 90 pour cent. Or, ces pays se trouvent à différents stades du cycle conjoncturel. Si, en Europe par exemple, les loyers augmentent sur fond d’insuffisance de l’offre, aux États-Unis, la hausse est plutôt due au dynamisme économique dans les grands centres urbains; et cette hétérogénéité influe sur le potentiel de diversification.

Une faible corrélation entre les marchés

Cette hétérogénéité peut également être déterminée statistiquement. La corrélation entre les rendements des différents marchés est relativement faible (voir illustration B). Par exemple, entre 2002 et 2016, le marché immobilier américain affiche une corrélation de 0,23 avec le marché suisse, et de 0,33 avec le marché immobilier allemand. Le coefficient de corrélation varie entre –1 et +1, où une valeur de 0 signifie l’absence totale de lien entre les variables.

Des cycles de croissance différents entre les secteurs

Outre la diversification entre régions ou pays, on peut aussi répartir les risques sur différents secteurs d’activité. Les quatre principaux segments de l’immobilier – bureaux, commerce de détail, logement et logistique – suivent des cycles conjoncturels différents et présentent des différences importantes en termes de structure de locataires et de besoins en capital. En conséquence, leur pondération respective contribue beaucoup à diversifier un portefeuille de placements immobiliers.

Le «sweet spot» de l’immobilier dit «Core»

Bien qu’une diversification internationale soit fortement recommandée, les investissements immobiliers doivent toujours tenir compte de la catégorie de risque de chaque immeuble spécifique. Le «sweet spot» reste toutefois l’immobilier dit «Core», qui présente les risques les plus faibles. Ce segment se caractérise par des emplacements privilégiés dans les villes ainsi que par la qualité des locataires. Ces immeubles sont très prisés car ils sont proches des infrastructures de transport, des aménagements publics et, pour les immeubles logistiques, des autoroutes et autres axes de circulation.

Un positionnement robuste grâce aux immeubles Core/Core Plus

En raison de la forte demande d’objets Core, les périodes de vacance sont généralement de courte durée et les rendements très stables sur l’ensemble du cycle économique. Les loyers sont souvent fixés par contrat pour plusieurs années; de plus, le taux de financement externe est généralement faible. Avec l’immobilier Core à l’étranger, les investisseurs adoptent une stratégie de placement robuste et durable.

Des marchés immobiliers transparents

En matière de transparence, les États-Unis, la Grande-Bretagne, l’Australie et la France sont des modèles pour les marchés immobiliers de par le monde, en raison notamment du cadre juridique, des normes élevées de qualité et de disponibilité des données, et des mesures fréquentes et rigoureuses de la performance (voir illustration C).

Les réseaux locaux, un avantage crucial

Grâce à leur important volume de placement, les investisseurs institutionnels ont aisément accès à diverses opportunités de placement sur tous les marchés dans le monde. Le défi est plutôt de bien choisir entre les nombreux placements immobiliers. Le savoir-faire, l’expérience et surtout un excellent réseau local sont donc essentiels pour gérer efficacement les immeubles et analyser, structurer et mener à bien les transactions.

N’attends pas d’investir dans l’immobilier, investis dans l’immobilier et attends.


T. Harv Eker, auteur et entrepreneur canadien

Le marché immobilier américain institutionnel est le plus grand marché immobilier du monde

(Illustration A)

Abbildung B
Source: Zurich Invest SA, IDP (juin 2018). La taille estimée du marché correspond à fin 2017.

Une faible corrélation entre pays

(Illustration B)

Tableau des corrélations entre pays
Source : Zurich Invest SA, MSCI, NCREIF, UBS, 2002-2016, données annuelles.

Des marchés immobiliers transparents

(Illustration C)

Tableau des marchés
Source : Zurich Invest SA, JLL, Global Real Estate Transparency Index 2018

Autres articles susceptibles de vous intéresser

Zurich Hauptsitz Mythenquai Zürich

Rapport immobilier 2023

L’investissement immobilier reposant sur les données et le savoir-faire local – les principaux facteurs pour l’alpha à moyen terme pour l’immobilier Core.
Im Altried 1, 3 in Zurich

Rapport semestriel «ZIF Immobilier Direct Suisse»

Annonce événementielle au sens de l’art. 53 RC - Zurich Invest SA a publié le rapport semestriel pour le fonds immobilier «ZIF Immobilier Direct Suisse».
Propriété sur la Schaffhauserplatz

Augmentations de capital réussies en 2023 pour la Zurich fondation de placement

La Zurich fondation de placement a réalisé avec succès une augmentation de capital pour le groupe de placement «Immobilier Habitat Suisse»
Genève, Avenue de Beau-Séjour 21, 23

«ZIF Immobilier Direct Suisse» – cotation en bourse

Zurich Invest SA a coté le fonds immobilier "ZIF Immobilier Direct Suisse" à la Bourse suisse le 7 novembre 2023.
Genève, Avenue de Beau-Séjour 21, 23

Retailisation «ZIF Immobilier Direct Suisse»

La demande de cotation a été approuvée par la SIX Swiss Exchange. Zurich Invest SA prévoit d'introduire le fonds immobilier en bourse le 7 novembre 2023.
Propriété sur la Schaffhauserplatz

Augmentation du capital de «ZAST Immobilier Habitat Suisse»

La Zurich fondation de placement procède à une augmentation de capital de 300 millions de francs suisses pour son groupe de placement «Immobilier Habitat Suisse».